Ma 1ere relecture de Harry Potter …

Bouquineurs, Bouquineuses

J’ai le plaisir d’écrire ce 50 ème article sur le blog !

ab2f50001ebf3f0e61e39da3ea304837

Déjà …. que d’émotion ! Quoi de mieux pour fêter ça qu’un article sur ma saga culte, sur l’univers qui ne m’a jamais quitté, celui de J K R !

Cet article parle de Harry Potter, de l’ « expérience » de la relecture, et plus largement de mon expérience d’apprenti écrivain et des difficultés rencontrées…

Je vous propose donc, aujourd’hui, une séquence émotion. Une plongée dans l’adolescence. Une madeleine de Proust qui n’est autre que mon vieux tome 5 tout corné, de la toute première édition francophone de cette illustre saga fantastique …

20180722_144700.jpg

J’ai envie de vous parler de ma relecture, pour la première fois depuis 2005, de

Harry Potter et l’Ordre du Phénix !

Comme je le fais souvent, j’ai alterné lecture papier et lecture Audio, mais je vous reparlerai de l’audiobook HP une autre fois 🙂

Pourquoi RE-lire alors qu’il y a tellement d’autres livres à lire !

J’avoue que l’idée de relire un roman alors que je manque souvent de temps pour lire m’apparaissait peu rentable vis à vis du ratio « temps passé à lire / nombre de livres lus ». Mais comme vous le savez, pour les plaisirs de la vie il ne faut pas se laisser emmerder par les concepts imposés par notre société capitaliste ( c’était la minute révolutionnaire !) mais plutôt se laisser porter par son cœur et ses envies.

J’ai découvert via Bookstagram, sur la blogosphère et sur des forums de Potterhead, que pour certaines personnes, la relecture des tomes de JK Rowling était une véritable cérémonie. Certains les lisent même tous les ans… Jai aussi entendu l’expression « Livre Doudou » pour expliquer ces relectures.

Je me disais « Quand même, c’est un peu extrême, non? »

Mais finalement, j’ai toujours gardé cet univers et ces personnages vivant dans ma tête, moi aussi, par d’autres moyens que la lecture… Je me suis dit que ça devait être la même chose.

Et puis, pour mon projet d’écriture de roman, j’avais très envie de lire JKR avec un regard adulte : parce que devenir écrivain passe obligatoirement par lire ceux qui le sont déjà, que l’on aime et que l’on admire 🙂

En ce qui concerne l’écriture de ma fanfiction Harry Potter, j’avais aussi très envie de relire « l’original » pour me lancer dans les meilleurs conditions. (je suis hyper perfectionniste et tatillon concernant l’écriture de cette fic… Je ne sais pas si elle paraîtra un jour ^^)

Harry Potter et moi (promis je fais court)…

J’ai le privilège d’être de cette génération qui a grandit en même temps que Harry : j’avais 11 ans à la sortie du 1ere livre, et j’ai suivi chaque année l’évolution de ces personnages jusqu’à mes 17 ans. J’ai attendu les sorties des livres, j’ai fantasmé sur ce qui pourrait arriver en attendant de savoir la suite, j’ai lu sous ma couette avec ma lampe torche en secret de mes parents…

J’étais un peu plus fan des livres que des films. Mais j’avais quand même une photo dédicacée de Daniel Radcliffe 🙂 … (d’ailleurs où est-elle ?? c’est collector ça ! )

Entre le tome 5 et le tome 6 (longue pause entre les publications), l’univers des fanfictions s’est développé en france et j’y ai pris part avec un plaisir immense ! (lecture et écriture). Même chose pour le fanArt, auquel j’ai contribué et admiré les oeuvres des autres sur DeviantArt.

C’est globalement à cette époque que mon gout pour l’écriture s’est affirmé.

J’ai toujours eu une grande affinité pour cet univers magique, merveilleux mais sombre, ces personnages souvent outsiders, incompris, complexes … devenus si familiers, et pour certains, disparus trop tôt au cours de la bataille contre les Forces du Mal…

Un break : retour chez les Moldus …

Au lycée, j’avais un peu honte.. peur d’être perçue comme une « gamine » ou comme une geek, ce que je n’assumais pas toujours.

De toute façon, on n’assume pas grand chose quand on a 16 ans…

Je vivais ça plutôt dans le secret par rapport à mes amis, développant un univers virtuel via internet. (Merci fanfic-fr.net)

En prépa, avec tous les changements liés aux débuts de la vie étudiante : vie seule en appart, changements de relations amoureuses et amicales,  je n’avais plus vraiment envie de me consacrer à cela. Je lisais plutpot de la BitLit (c’était l’époque de Twilight et True Blood). Et puis surtout, je lisais pas grand chose hors programme car mes études étaient très contraignantes.

Le retour progressif vers Poudlard…

Suite à des événements marquants dans ma vie (deuil) je m’étais éloignée de mes vrais envies, mes vrais plaisirs dans la vie. Grâce à plein de choses (dont une psychothérapie), j’ai renoué avec mes plaisirs oubliés.

Ca collait aussi avec la fin de mes études en Ecole, et je me posais plein de questions : est-ce que j’avais choisi la bonne carrière ? Est-ce que mon couple me plaisait ? Est-ce que j’étais heureuse ? Est-ce que j’allais pas exploser ?!

C’est là que ma passion pour la littérature (lecture et écriture) est remontée à la surface… en émettant un petit *Plop*

J’avais lu les sagas littéraires Young Adult du moment (Hunger Games et Divergente), et puis de temps en temps je retombait sur un fanart ou un meme concernant HarryPotter sur internet … et je me souvenais confusément que avant, j’aimais bien cet univers.

Une voix intérieure me soufflait que c’était  « un truc de gamins »…que j’étais adulte maintenant et je devais me consacrer à mon travail, à faire du sport, à faire des choses « utiles » …

Y a rien de plus chiant que les choses utiles.

…La réconciliation, ou « rechute assumée » !

Grâce à ma psy, j’ai appris à dire FUCK aux injonctions extérieures ^^ C’est le fameux  « lâcher prise ». J’ai réalisé que y avais aucun mal, aucune honte, aucune culpabilité à préférer la lecture, et à préférer certains genres de lectures… En fait ce qui a changé c’est que j’ai compris que ça ne sert à rien d’avoir honte d’aimer ce qu’on aime, dans la vie * .

10 points pour Gryffondor

*Tant que ça ne fait de mal à personne hein…

Qui ça peut bien intéresser ce que je fais de ma vie franchement ?! Quand certaines mauvaises langues, ne pouvant pas s’empêcher de critiquer, me sortaient avec dégout ou mépris dès « Bah mais tu lis ça ?! » ou  » Mais t’es encore dans tes fanfics là ?! » eh bien j’ai répondu « Bin ouais. … Et j’t’emmerde en fait » avec un sourire poli 🙂 .

giphy (13)

« Bref. J’ai relu Harry Potter »

Tout ça est parti de mon obsession de « terminer » (après 4 ré écritures je pense qu’on peut dire « commencer ») ma fanfiction ….

C’est justement après ce tome 5 que j’ai voulu écrire ma première fic, à 15 ou 16 ans. Les débuts de l’écriture et de la publication étaient extrêmement excitants : avoir les commentaires des lecteurs au fur et à mesure était tellement gratifiant !

Au bout de dix chapitres j’ai rencontré des difficultés qui m’ont paru insurmontables à l’époque. J’ai essayé quelques fois de m’y remettre, de « ré-écrire », publié à nouveau, affronté des échecs à nouveau…

Depuis 2017, comme j’ai décidé de me lancer vraiment dans l’écriture, j’espérai concrétiser ce projet « ultime », devenu un challenge personnel pour me prouver que je peux aller au bout des choses : je vais ECRIRE cette fic.

J’ai avancé dans l’écriture et j’ai eu du mal à situer l’ordre chronologique des événements , entre mes souvenirs du livre et le film, et je voulais un peu replonger dans l’univers pour y faire évoluer mes personnages originaux (qui vont à Poudlard lors de leur 5ème année aussi). C’était donc une sorte de lecture « active » 😉 .

Revenons-en à l’Ordre Du Phénix !

J’ai commencé ma relecture par le tome 5 après avoir relu rapidement le tome 1 et m’être dit que j’aimais beaucoup le style d’écriture de JKR, chose que je n’avais absolument pas remarquée à l’époque.

Le tome 5 était mon préféré, et il l’est toujours.

Il est le plus long : passer plus de temps dans l’univers m’a toujours fait plaisir. Et surtout, Harry devient plus proche de ce que je ressentais en tant qu’ado de 15 ans. C’est quand même « Dark Harry » dans ce tome 5, il faut l’avouer non ?

J’ai trouvé que l’histoire de la saga s’assombrit dès le tome 3, mais que le 5 marque un cap : la violence et la perfidie d’Ombrage, la déprime de Sirius enfermé 12 square Grimmauld, les rêves étranges de Harry en connexion avec Voldemort, et surtout ses émotions…

C’est la première fois que Harry s’exprime clairement, envoie des gens bouler, se retire pour rester seul, se sent incompris et isolé véritablement, même de Ron et Hermione dans les 2/3 du livre. C’est le désenchantement, comme JKR l’écris : Harry perd tous ce qui lui donnait envie d’être à Poudlard : le Quidditch, Hagrid, les sorties à Pré au Lard et même parler avec Sirius…

L’image de Harry véhiculée par les films (et même le 5ème, même si je le trouve réussi) est très différente de celle qu’on retrouve dans le livre : Harry n’est pas le gentil garçon un peu bête et passif présenté dans les films… Il est vif, il se moque, il a de la personnalité, il est drôle, il a des inquiétudes  profondes à propos de Sirius, à propos de son propre père qu’il découvre pour la première fois avec déception dan les souvenirs de Rogue… à propos de lui-même : son esprit est-il manipulé par Voldemort ?

J’ai adoré la place qu’ont les centaures dans cette histoire, de Firenze (qui est carrément absent du film), les Sombrals, l’apparition de Luna Lovegood et du Chicaneur !

5withluna.jpg

Les réunions de l’Armée de Dumbledore, pour moi c’était tellement génial ! Le secret, la rébellion contre ombrage, l’apprentissage, Harry qui devient vraiment un leader naturel…

1f1fb821-a413-475f-89e0-6f00ecc2fad1.jpg

Et la St Valentin à Pré au Lard, les débuts amoureux catastrophiques de Harry et Cho, le changement d’attitude de Ginny qui s’affirme beaucoup…

L’avantage d’avoir grandi avec Fred et George, dit Ginny d’un air songeur, c’est qu’on finit par penser que tout est possible quand on a suffisamment de culot.

Les embrouilles et le départ rocambolesque de Fred et George !

J’ai adoré aussi les moments où les 5ème année s’interessent à leur future carrière, les conseils d’orientation et le passage des BUSEs

Hermione : – Apparemment, on n’a pas besoin de beaucoup de qualifications pour nouer des liens avec les Moldus. Tous ce qu’ils demandent c’est une B.U.S.E. en étude des Moldus. « Ce qui compte surtout, c’est l’enthousiasme, la patience et le sens de la fête ! »
– Il ne suffit pas d’avoir le sens de la fête pour nouer des liens avec mon oncle, dit Harry d’un air lugubre. Il vaut mieux le sens de l’esquive.

Le Département des Mystères est vraiment un lieu qui affole mon imagination ! Je me suis rendue compte que je n’avais pas compris grand chose quand je l’avais lu à l’époque. C’est mieux aujourd’hui 🙂

Order-of-the-phoenix-harry_prophecy

Et puis surtout, Sirius … ❤ … son passé, son apparition  dans le souvenir de Rogue quand ils étaient eux-même adolescents, son rapprochement de Harry… cette fin tellement injuste…

Un petit Fan Art que j’adore sur les Maraudeurs pour rester sur une note moins déprimante :

absolutely_hopeless__by_viria13-d4se4f6

C’est surtout dans ce tome que l’on apprend enfin pourquoi Harry est devenu l’ennemi de Voldemort. C’est aussi la première fois que l’on voit Dumbledore et Harry s’éloigner, que l’on voit Dumbledore faire des erreurs…

Mon avis sur l’écriture 

Une grande fluidité. J’avais mis beaucoup de temps pour finir les tomes à l’époque, je lisait trop lentement. Alors que j’ai dévoré cette fois-ci, entre livre papier et livre audio en voiture. JKR réparti avec élégance les moments d’action et d’introspection. On ne s’ennuie jamais, il y a tellement d’intrigues périphériques… Les descriptions des décors sont parsemées de manière pertinente, souvent très imagées et poétiques.

Conclusion de ma relecture

Une très bonne surprise ! 

Pas du tout déçue, car je garde nettement mon ancien souvenir et ma version d’aujourd’hui et, un peu comme avec les fanfictions, c’est une « nouvelle vision » de l’histoire qui s’ajoute dans mon esprit sans écraser les précédentes.

J’avoue que parfois, à force de lire/imaginer des fanfictions, il m’arrive de ne plus savoir précisément ce qui est dit dans le livre original ^^ et justement ça me fais plaisir de le relire.

En tant qu’apprenti écrivain, j’ai trouvé également cette relecture très instructive dans l’analyse de ce tome : comment JKR met en place les énigmes en disséminant les indices, comment mener plusieurs intrigues ou subplots en même temps, comment alterner dialogues, descriptions et actions sans ennuyer le lecteur

Note : …

(Non mais vous plaisantez on ne note pas Harry Potter quoi …. non mais « Allo » )

HP

Eh bien bravo et merci à toi si tu as lu jusqu’ici ^^ J’ai tout à fait conscience de m’être épanchée dans cet article… J’espère juste que cela ne vous aura pas trop ennuyé…

Youhou c’est le 50 ème article !

« On est en finaaaale… On est en finaaaale… Champions du monde ! »

Et vous ? Vous re-lisez ? Les Harry Potter en particuliers ou d’autres livres ? 

Avez-vos déjà vécu cette culpabilité de lire quelque chose que votre entourage n’approuvait pas ? Comment avez-vous réagi ?

C’est quoi votre histoire avec la saga de JKR ? 

Sushi

20180722_144700.jpg


6 réflexions sur “Ma 1ere relecture de Harry Potter …

    1. 😀 Ravie de t’avoir (re) contaminée ! J’avoue que ça m’a fait super plaisir. Pour l’instant je lis d’autres bouquins mais j’ai très envie de poursuivre ma relecture aussi. Seulement j’ai un peu la flemme de tout reprendre du début …

      J'aime

  1. Haha ! Comment te dire que j’ai beau avoir une PAL qui ne cesse de s’allonger, j’ai lu les 4 premiers tomes de HP au moins 4 fois chacun, idem pour Le Seigneur des Anneaux, j’ai dû le lire intégralement au moins 3 fois… Et quand j’étais beaucoup plus jeune, et fan des Virginia C. Andrews (no comment) je me suis également farcie mes sagas préférées plus d’une fois ! Depuis quelques mois je me suis mise aux livres audios, grâce auxquels je peux « relire » des sagas que j’adore mais qui sont super longue, en ce moment c’est l’assassin royal 😉 Vu que je marche beaucoup, je me mets ça dans mon casque Bluetooth et c’est parti !

    Aimé par 1 personne

    1. Ha 🙂 j’ai trouvé une accro à la relecture ! Franchement, maintenant que je sais « ce que ça fait », je comprends et je suis bien tentée de me refaire les HP pour commencer 😉 Oui les livres audios sont super pratiques ! Depuis le temps que j’y pense, il faudrait vraiment que je poste mon article sur le sujet 😉
      ça marche aussi pour les trajets solo en voiture (ou autre) 😉

      J'aime

  2. Tu as bien raison de lire ou relire ce qui te fait envie et de ne pas te préoccuper du ratio 😉 Et en effet J. K. R. réussi très bien à introduire un certain nombre d’intrigues en nous donnant un paquet monstre d’indices mais on ne capte qu’après. C’est juste génial !
    Très chouette cinquantième article, bravo !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s