Annihilation

Coucou les bouquineurs !

Je voudrais vous parler de mon expérience dans la Zone X …

[comme toujours, article sans spoiler]

annihilation_miroitement_explication_fin4

Ce film américano-britannique est sorti sur Netflix le 12 Mars 2018, a été réalisé par Alex Garland, avec Nathalie Portman, Tessa Thompson, Oscar Izaac, Gina Rodriguez, et Jennifer Jason Leigh.

C’est l’adaptation du roman de Jeff Vandermeer, paru en 2014 et traduit en Français en 2016, Prix Nebula du meilleur Roman en 2014, premier tome de la Trilogie du Rempart Sud.

Voilà, la leçon est récitée.

Commençons par le film :

5079145

J’ai vu le film avant de lire le livre, lors d’une soirée pyjama chez ma pote C. On a bien flippé sous nos plaids… (on a quel âge déjà ?)

Après réflexion, je pense que c’était une bonne chose. Le film étant une adaptation assez libre,  il m’a permis de poser des images sur des phénomènes très flous et perturbants… tout en me laissant ensuite apprécier la « version originale » dans le roman.

Je pense que j’aurais été déçue dans l’autre sens.

Le film, donc :  Quelle claque !

De quoi ça parle ?

Dans une installation militaire de la côte Sud des Etats-Unis, on découvre Lena (Nathalie Portman), une biologiste anciennement militaire placée en quarantaine.

crop2_annihilation-trailer-21

Seule survivante de son expédition, elle est interrogée sur les 4 mois qui viennent de se dérouler à l’intérieur du « Miroitement », la frontière définissant la Zone X, qui est en extension et menace le reste du territoire, pour ne pas dire le monde.

L’ambiance mêlant thriller et science-fiction fonctionne à merveille

Le film procure une expérience immersive et je ne suis pas ressortie tout à fait indemne de ma balade dans la zone X ….

Obsédée, j’ai très vite voulu lire le roman  pour compléter l’expérience, en savoir plus sur cet univers déroutant, obtenir plus de réponses.

Ce film est une véritable pépite du genre, qui aurait mérité une véritable sortie en salle en Europe. Une construction pas classique, tout en puzzle et en flash-back pour garantir un effet puissant sur le spectateur. On découvre en effet une alternance entre les scènes de la mission dans la zone X et celles de la vie de Lena AVANT la disparition de son mari puis ENTRE cette disparition et sa décision de participer à l’expédition.

Oui. Je ne vous ai pas tout dit : son mari, militaire, avait disparu pendant plus d’un an. Mais voilà qu’il se pointe sur le pallier, hagard, désorienté et légèrement flippant. N’offrant aucune autre explication que « Je ne sais pas », il développe rapidement de graves défaillances organiques et on le place en quarantaine dans le complexe militaire.

Bref.

Lena, poussée par sa curiosité scientifique et l’espoir de sauver l’homme qu’elle aime, prend ses ovaires à deux mains et décide de participer à l’expédition suivante !

L’équipe est composée uniquement de femmes. Ces gros machos n’avaient jamais tenté cela avant, et vu que personne n’est jamais revenu de la zone X, autant tout essayer non ?

annihilation_miroitement_explication_fin8
Une biologiste, deux scientifiques et une médecin sous le commandement d’une psychologue. C’est parti !

En traversant la frontière, le « Mur », elles deviennent amnésiques et cette expérience est très bien rendue dans le film. D’un coup, on change de plan, les rations alimentaires ont diminué et de toute évidence plusieurs jours se sont écoulés …. Mais qu’est-ce qui se passe ici  ?!

Nathalie Portman est géniale, comme d’habitude, et les autres aussi.

Coupées du reste du monde, elles affrontent des menaces de plus en plus oppressantes à mesure qu’elles s’enfoncent dans les marécages métamorphosés de ce coin perdu de la Floride. Les tensions et les faiblesses se révèlent.

1_OjNBmqunVYBoeUYbxc_LoQ

Vont-elles réussir à s’unir face à l’adversité ou vont-elles se déchirer, s’entre-tuer comme cette précédente expédition dont elles ont retrouvé les enregistrements vidéos ?

Bref. Vous avez saisi, il ne s’agit pas de la classe verte comme on l’a connue en 6ème. Il va se passer des trucs plus ou moins moches.

Mon avis

J’ai adoré le girl power de cette équipe, ainsi que la base scientifique crédible qui rend cette histoire d’autant plus impressionnante.

Le film a quelques moments un peu lents, où il ne se passe pas grand chose, car la vie au camp d’exploration n’est pas non plus extra-ouf. Mais au final cela contribue à rendre l’ambiance réelle, et cela ajoute du contraste avec les moments d’actions.

Cette zone de nature vierge et étrangement modifiée est magnifique et même si on a peur pour les personnages, on ne peut s’empêcher de contempler la beauté de ce monde. La fable écologique n’est pas loin.

1528387151_LaXX5NUoT6npdT9wvDZWjg_Vo-vn-tri-nezn-meho-tvaru-sa-dej-zvl-tne-veci-pripom-naj-ce-mut-ciu
Rien ne meurt, tout se transforme…

Quand à la fin … Merde alors !!! 

2815074

Et c’est comme ça qu’on se retrouve à Cultura en urgence pour se procurer le livre 🙂

Le livre de Jeff Vandermeer

Déjà culte et dans mes livres préférés à tout jamais…

Annihilation

L’immersion est  encore plus puissante que dans le film. Véritable addiction.

Le roman est en fait le journal de bord de « Lena », dont on ne connait d’ailleurs pas le nom. Dans ce récit, les femmes de l’équipe sont présentes mais désignées uniquement par leur fonction : la biologiste, l’anthropologue, la géomètre, (la linguiste), et la psychologue.

L’histoire est divisée en 5 chapitres ou parties, qui ressemblent à des actes de pièces de théâtre.

Record absolu pour une lectrice-escargot comme moi : j’ai terminé ce court roman en 24H (221 pages). J’étais tellement captivée que je ne n’ai pas eu envie de le poser de tout mon dimanche … Ma lecture s’est faite en partie dans mon salon, et en partie en balade dans la forêt : histoire d’avoir vraiment l’impression d’être perdu en pleine nature ^^ frisson garanti.

oui j’aime bien me faire peur toute seule ^^

Non en fait je ne recherche pas le frisson mais juste l’immersion. C’est mon plus grand plaisir de lectrice.

J’ai aimé tellement de choses dans ce récit, et le style est tellement bon que j’ai bien peur de ne pas lui rendre justice dans ma chronique. Je vais faire de mon mieux mais vraiment : lisez-le 😉

Comparaison entre le livre et son adaptation ciné

Il y a évidemment des différences avec le film, qui font que j’ai préféré le livre (évidemment).

Premièrement, le roman est le journal de bord de la Biologiste (Lena dans le film): on a toutes ses pensées en direct, ses souvenirs, son passé et pourquoi elle est devenue Biologiste.

La préparation des membres avant l’expédition n’est pas la même. Dans le film elles se contentent d’échanger leurs sentiments et leurs raisons de partir. Dans le livre, très peu de contact sont autorisés et elles subissent surtout un conditionnement psychologique sensé les aider à supporter ce qu’elles vont découvrir…

  • La psychologue

Ce personnage est bien plus complexe et bien plus développé dans le livre.

  • La Tour et le Rampeur

La « tour » est un élément de la Zone X présent uniquement dans le roman. C’est un escalier en colimaçon qui descend profondément sous-terre, dans laquelle les personnages font d’étonnantes découvertes !

Cette tour joue un rôle primordial dans l’histoire, mais n’a pas été retranscrite dans le film. C’est dommage je trouve qu’il y avait un énorme potentiel flip-o-gène ! A contrario, dans le films ils ont développé davantage les monstres animaliers qui ne sont qu’évoqués dans le livre.

  • Psychologie

J’ai vraiment adoré la psychologie des personnages, comment ils traversent ces étapes et comment celles-ci les transforment. Dans le film on sent les tensions et les débats internes mais dans le roman, les réflexions de la Biologistes sont beaucoup plus touchantes.

Un autre aspect psychologique m’a beaucoup plu, mais je ne saurais le nommer sans spoiler énormément alors… on en reparle en commentaire si vous l’avez lu ok ?

*Attention SPOIL dans le paragraphe suivant*

C’est parti :

J’ai particulièrement adoré les mots écrits sur les murs de la tours. Infini, incompréhensible, ce massage organique dont la signification nous dépasse représente-t-il autre chose que du texte alien pour Vandermeer ? Je trouve ça très poétique. J’ai également vu dans le personnage du Rampeur une certaine métaphore de l’écrivain…

Curieuse de savoir ce que vous en pensez.

*FIN DU SPOIL*

  • Le Phare

Les personnages se dirigent tous vers le Phare. Point d’origine du phénomène. Mais dans le livre, la Biologiste va y trouver davantage que ce qu’elle trouve dans le film.

Sachant ce que le Phare contenait dans le film, j’ai compris plus de choses lors de ma lecture. En fait je crois que le film complète le livre en apportant des détails concernant notamment ce qui est arrivé à son mari et ce qui lui arrive à elle à la fin …

  • Les journaux

Dans le film, l’équipe féminine trouve certaines vidéos des expéditions précédentes mais pas grand chose de plus. Le roman nous apporte plus d’infos car chaque expédition a eu obligation de tenir un journal écrit sur papier, comme celui que la Biologiste écrit : ce journal même que nous sommes en train de lire.

Les frontières entre la fiction et la réalité s’amincissent, le 4ème mur s’efface…

Et puis j’aime beaucoup comment la transmission des connaissances par ses journaux, qui survivent à leurs auteurs et traversent le temps, permet à la Biologiste de se sauver (en quelque sorte), d’aller plus loin que personne d’autre avant elle.

Encore une fois, on peut y voir de nombreuses interprétations sur la portée de l’écriture, le rôle de l’écrivain, la puissance des mots ….

  • « Annihilation! »

Ce mot désigne évidemment l’aspect menaçant de cette expansion d’origine extra terrestre que personne ne comprend ni, encore moins, ne contrôle. On imagine bien que si le phénomène s’étendait à la planète ce serait la fin du genre humain ainsi que des autres formes de vies telles qu’on les connait.

Mais dans le livre, ce terme a une signification encore plus intéressante. Il désigne une commande que j’ai trouvé assez terrifiante.

Conclusion

« Effrayant mais beau », comme le décrit Lena, la Zone X vous emportera loin de chez vous et vous fera vivre une expérience inoubliable.

Le style et la construction valent également le coup d’œil, sans hésiter. C’est de la vraie bonne SF.

Pas de réponse toute prête mais une part laissée libre à l’interprétation personnelle. Je vais lire les prochains tomes et je verrais bien ce que j’y trouverais … ^^

Pour vous rassurer un peu : je suis quelqu’un d’assez sensible aux films/livres stressants voire effrayants et ce récit n’est PAS horrifique. J’avais vraiment peur que ce soit trop pour moi, mais en fait il y a une certaine lenteur et une certaine douceur amère qui s’en dégagent, transformant la peur en léger malaise mais largement dépassé par l’envie d’en savoir plus.

J’ai eu l’impression d’avoir été happée à travers la frontière, et d’avoir passé tout ce temps dans la Zone X avec la Biologiste.

J’ai adoré ce voyage et la rencontre avec ces personnages et je vous recommande évidemment cette lecture et ce film.

Note : 5/5 Culte !

note5

Laissez votre avis là-dessous 😉

Sushi


2 réflexions sur “Annihilation

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s