The Good Place – Une comédie décalée sur la nature humaine

Hello les bouquineurs et mateurs de séries ! On se retrouve pour une petite suggestion série 🙂 Je passe mon temps à m’excuser de publier tous les 36 du mois alors… vous-savez-quoi. 🙂

[Edit : cet article a été rédigé à chaud, en Février 2020. Aujourd’hui il vous est servi avec amour après quelques corrections. Bonne lecture ! ]

L’été dernier, curieuse de retrouver Kristen Bell à l’écran, je cliquais sur le premier épisode de The Good Place… hier soir je regardais le finale de la 4ème et dernière saison … en pleurs !

Ceci est un article sans spoiler !

Si vous voulez discuter des interprétations et autres conclusions de la série, on se retrouvera probablement dans un autre article.  Cette série repose sur d’importantes révélations dès les premiers épisodes donc pour ne pas vous gâcher l’expérience, je ferais l’éloge de cette série sans rien divulgâcher (oui c’est terrible mais c ‘est comme ça qu’on est censés dire !).

La série a commencé en 2016 sur NBC mais n’est diffusée sur Netflix que depuis Septembre 2017. Il est grand temps de vous y mettre puisque justement, la série vient de mettre son point final (en beauté)…

Elle compte en tout 4 saisons et les épisodes durent une vingtaine de minute. Tout ça pour dire que c’est pas hyper long : vous aurez tout vu en un rien de temps 😉

Le synopsis de The Good Place, made by Sushi

the-good-place-1440x810

A son réveil, Eleanor Shellstrop se retrouve là.

Dans la pièce d’à côté, un étrange bonhomme prénommé Michael, l’informe que sa vie sur terre est terminée, et qu’elle se retrouve au Bon Endroit, là où arrivent les personnes exceptionnelles… les autres étant envoyées au Mauvais Endroit.

On lui fait faire le tour du quartier. Littéralement. Le bon endroit prend l’apprence d’une banlieue proprette.  Elle est logée dans sa maison idéale : aménagée selon ses goûts, et ses rêves. Sa TV diffuse même ses plus beaux souvenirs ! Ce jour où elle a sauvé la vie d’un enfant, comme c’est émouvant…

Problème? ce ne sont PAS ses souvenirs.

Eleanor est quand même extrêmement mal à l’aise, mais ne sait pas comment annoncer cette triste vérité : il y a eu une erreur…

Lorsqu’on lui explique qu’ici, au Bon Endroit, on peut enfin rencontrer son âme sœur… c’est le choc ! Son âme soeur n’est pas du tout ce à quoi elle s’attendait, et pour cause…  Eleanor attend qu’ils soient enfin seuls pour tout lui balancer : elle n’est pas une bonne personne, elle est victime d’une triste erreur administrative. Eleanor est vulgaire,  égoïste, orgueilleuse et a pourri la vie de bien plus de gens qu’elle n’en n’a jamais aidés  alors… elle n’a rien à faire ici.

Il suffirait de signaler l’erreur à quelqu’un mais bien sûr, cela impliquerait de se retrouver au Mauvais endroit, torturée pour l’éternité alors… Que faire… ?

Mon coup de cœur pour The Good Place

Dès le début, l’univers drôle et loufoque de la série m’a absorbé entièrement.

Même si, comme toujours, certaines fin de saisons ont tendance à s’emberlificoter dans des twists scénaristiques interminables, j’ai trouvé que chaque saison apportait vraiment quelque chose de nouveau tant dans l’intrigue qui sait se renouveler, que dans l’évolution des personnages (qui, certes… partent de loin) 😉 ).

Un casting efficace autour de mon héroïne d’adolescence: Kristen Bell

Qui est Kristen Bell ? Mais enfin c’est Veronica Mars !

0228821

Même si en France, on n’a pas vraiment vu grand chose d’elle depuis Heroes (série diffusée sur TF1 en 2006, dans laquelle elle incarnait pour quelques épisodes la copine du grand méchant Sylar, Elle Bishop) vous connaissez forcément sa voix

Déjà elle est LA voix de Gossip Girl, la voix que l’on entend dans chaque épisode : le narrateur de la série et l’incarnation de la blogueuse inconnue Gossip Girl (no spoilers) Elle apparaît même dans les derniers épisodes de la série dans un cameo très sympa.

❤ sur Gossip Girl 

Et si les pestes de NewYorks vous sont inconnues, je doute que ce soit le cas pour celles d’Arendelle : Kristen Bell est bien sûr la voix de Anna dans Frozen 1 et 2

Bientôt, on pourra également la retrouver dans un show  de style télé réalité (si j’ai bien compris) intitulé « ENCORE! » sur la future plateforme Disney + (où des candidats se voient proposer de revivre leurs années lycée, le fameux rêve américain…)

Mais, parlons aussi un peu des autres personnages ! (un peu hein)

Tahani est la princesse British, dont l’accent anglais dans une série américaine est un véritable bonheur. Son truc à elle, sur Terre, c’étaient les œuvres de charités… appartenant à une forme moderne de noblesse, aussi sublime que cultivée, elle pratique le « name dropping » à s’en déchirer les cordes vocales (elle fait mention de célébrités qui font partie de son entourage à tout bout de champ) et sa véritable passion c’est d’être Party Planner.

3504_500

Chidi c’est l’académicien un peu fou et flippé de la vie, qui fera passer Sheldon Cooper pour un être humain. Passionné de morale,  il est professeur d’éthique et a consacré sa vie à l’étude de la philosophie. Il est pathologiquement indécis mais charmant dans son genre.

stf,small,600x600-pad,750x1000,f8f8f8.u3

Jianyu … que dire sur le moine bouddhiste Jianyu, au physique avantageux, qui a fait vœu de silence … disons simplement qu’il vous surprendra à coup sûr 😉

Michael, l’Architecte du Quartier est vraiment mon personnage préféré après Eleanor. Il est un peu bizarre, mais on sent qu’il a un grand cœur au fond… Son assistante personnelle, Janet est un mélange d’intelligence artificielle et de femme parfaite : non seulement elle peut vous servir votre cocktail préféré, littéralement en un claquement de doigt, mais elle connait également toutes les réponses à toutes les questions de l’univers… !

En voilà une meuf qui passe pas ses soirées à procrastiner 😉

©-Justin-Lubin-NBC-2

Les (mini) défauts de la série…

Le principal reproche que je ferais est un petit problème de rythme : certains épisodes manquent d’action, et sont étirés jusqu’à leur substantifique moelle…Comme dans toutes les séries, il y a des moments où l’intrigue n’avance pas.

Pour autant, je ne me suis jamais ennuyée une seconde car même dans les moments plats, on apprécie la qualité des dialogues et les situations « what the fuck ».

La série n’est pas non plus qualifiée dans la catégorie « effets spéciaux de oufs ». La magie de l’au-delà est super,  mais le rendu visuel n’est pas digne d’un Marvel 😉 (en même temps, je suppose qu’ils n’ont pas disposé exactement du même budget, et puis franchement, qui s’en fout… [moi !!])

Eleanor Shellstrop a un petit côté Mary Sue sur la fin mais, elle est passée par tellement d’épreuves après ces 4 saisons qu’on lui pardonne totalement. Elle est vraiment une super anti-héroïne et je la garde en mémoire à jamais lol .

tenor

La force de la série est dans sa réflexion philosophique sur la vie, la mort et ce que signifie vraiment être « quelqu’un de bien »

ça a l’air chiant comme ça, mais ça ne l’est pas du tout 🙂

Tous ces sujets profonds sont intelligemment dispersés à travers les évolutions des personnages, les dialogues et surtout l’humour de cette série qui ne se prend pas au sérieux.

C’est original et ça fait plaisir de découvrir une série dont le thème central est la philosophie. ça élève un peu le niveau… n’est-ce pas ?  Et surtout, la philo n’est pas un prétexte : la série est vraiment bien documentée, et les scénaristes se sont fait aider par de véritables professeurs de philo. Mais encore une fois  : on ne se fait pas chier et on a pas besoin d’un Master pour comprendre !! Tout est très simple et explicite 🙂

Dans The Good Place, on trouve diverses interprétations de l’Après…

On parcours les méandres de l’au-delà à côté de ces personnages barrés et on découvre plusieurs versions de ce qu’il pourrait y avoir après la mort. J’ai adoré tout ça.

Il parait que les Architectes, les employés du Bon Endroit qui écrivent et gèrent les Quartiers de l’au-delà, sont en fait une critique/référence aux scénaristes hollywoodiens (mais je ne peux vraiment pas en dire plus sans spoiler donc je m’arrête là).

Conclusion : The Good Place est un véritable coup de cœur !

Cette série est vraiment rafraîchissante, une pépite, une géniale découverte ! Merci !!

Elle m’a fait découvrir beaucoup de concepts de philosophie grâce aux cours de Chidi.

J’ai ressentit plein d’émotions et surtout j’ai rigolé comme une baleine dans de très nombreux épisodes.

Les dialogues hyper travaillés ont également ravis mes oreilles.

Les petits détails drôles aussi, comme le fait que, au Bon Endroit, on n’a pas le droit de jurer… Eleanor se voit systématiquement censurée lorsqu’elle prononce « fuck » qui se transforme en « fork » (fourchette), pareil pour « shit » transformé en shirt … rendant les conversations assez marrantes quand tout s’enchaîne ^^

giphy

J’aimerais tellement avoir une good Janet à mes côtés pour lui demander n’importe quoi et qu’elle me donne toutes les réponses sur l’univers …

J’ai adoré les délires de Dereck (personnage qui apparaît plus tard): ils sont aussi dereck qu’il est dereckement possible de derecker.

Un autre de mes personnages préférés est, sans hésiter, le JugeComplètement dingue. J’adore ❤

Pour vous donner une idée, je met ici une petite video. Elle est un peu longue, ce n’est pas une bande annonce :  attention spoilers ! mais bon c’est en anglais non sous-titré donc si vous ne faites pas trop gaffe ça passe 😉

On me dit dans l’oreillette que la série a reçu plusieurs prix et que Kristen Bell a même reçu un Golden Globe… si ça peut finir de vous convaincre 😉 

La recette de The good Place pour une super série :

  • de la bonne humeur,
  • une réflexion sur la vie positive et intelligente
  • de l’humour !!
  • des scènes touchantes ❤
  • de l’HUMOUR !!!
  • du What the fuck à gogo
  • des grandes questions qui vous feront réfléchir sur ce qui fait de notre passage sur terre une réussite ou non…
  • de l’originalité
  • des surprises de saison en saison
  • des romances improbables … XD
  • avoir sa propre théorie du Temps (non pas la relativité ni rien) : « Jeremy Bearimy »
  • Dire exactement la même chose que « Huis Clos » mais en 100 fois plus drôle (c’est à dire que l’Enfer c’est les autres,  bande de nazes )
  • être une critique drôle et acerbe de notre société moderne, de l’Amérique et de nous tous finalement.
  • un final grandiose, comme peu de séries savent en avoir !

Note 5/5

Mention Coup de Coeur

SushiSushiSushiSushiSushi

 

Pour ceux qui ont déjà vu la série en entier et sont curieux : je vous conseille cette super vidéo  :

MASSIVE SPOILERS !

xoxo

Sushi


6 réflexions sur “The Good Place – Une comédie décalée sur la nature humaine

  1. Merci pour cet article, j’ai adoré The Good Place moi aussi ! Je me retrouve dans la plupart des constats que tu fais, et j’ai adoré la vidéo de MonsieurPhi à ce sujet également 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai découvert cette série par une amie, il ne me reste plus que la saison 4 à découvrir ! Je l’aime beaucoup et comme toi je trouve qu’elle fait réfléchir sur notre vie sur Terre mais également sur l’après. Je ne m’attendais pas à autant apprécier et ce fut une grande surprise ! Je la recommande autant que toi 😊

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s