Sorties

Salon du Livre de l’imaginaire – Echos et Merveilles 2019

Coucou les bouquineurs !

Ce week-end était placé sous le signe de la découverte  !

friends

(et de la rhino-pharyngite …)

J’ai testé le festival et salon littéraire Echos & Merveilles, qui se tenait à Bruguières (dans le 31) du 26 au 28 Avril 2019, pour sa 4ème édition.

L’ambiance était chaleureuse, il y avait beaucoup de monde, la plupart des visiteurs déguisés en fées, elfes, sorciers et autres vikings. Immersion garantie.

Regardez-moi ces belles affiches :

3-affiches-copie

Présentation

Festival des cultures de l’imaginaire, cet événement comporte deux volets :

  • Un accès gratuit au Village des Merveilles et au Salon du Livre
  • Des concerts payants le soir dans la salle de spectacle du Bascala : Neko Light Orchestra (Echos de la Terre du Milieu et de Westeros), Naheulband et plein d’autres (voir programmation musicale complète ici)

Je ne vais pas beaucoup vous parler de la scène musicale dans cet article mais si vous ne connaissez pas le Neko Light Orchestra, je vous les recommande chaudement. Voici une petite vidéo de leur passage à la Japan Expo 2013 (la qualité du son ne leur rend pas justice : à voir en concert sans hésiter)

Dans le Village des Légendes on pouvait trouver de tout :

  • un véritable marché artisanal avec une centaine de stands (boucliers, baguettes magiques, bijoux, costumes, etc)
  • un photocall Trône de Fer
  • un piano en accès libre
  • des animations autour de jeux de plateaux et de jeux de rôle grandeur nature…

Evidemment il y avait aussi une partie restauration et bars où l’on pouvait trouver par exemple de l’hydromel 🙂

Le Salon du Livre de l’Imaginaire

Ce qui m’attirait le plus dans ce festival c’était la partie littéraire : conférences, lectures de contes, bibliothèque éphémère, et stands d’auteurs, illustrateurs et maisons d’édition… mon seul regret c’est de ne pas avoir eu plus de temps pour tout faire (j’étais seulement de passage et pas en super forme).

SLI.jpg

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en termes de fréquentation ni en terme de contenu. C’est aussi une des premières fois où je vais à ce genre d’événement festif toute seule.

Comme le fantasy n’est pas spécialement mon domaine de prédilection, j’espérais surtout trouver des auteurs de SF et de fantastique (tout en restant ouverte d’esprit pour justement de sortir de ma zone de confort 😉 ). Je n’ai pas été déçue !

C’est à proprement parler le premier salon littéraire auquel j’assiste en fait… ! J’ai beaucoup aimé l’interaction avec les auteurs et la façon qu’ils ont de présenter leur livre en quelques phrases pour vous donner envie de le lire.

Surprise de trouver de si jolis stands, décorés avec des figurines ou des peluches, des petites cartes de visites par auteur, maison d’édition ou même des flyers avec couverture et résumé du livre… Très pratique pour garder une trace sans forcément dépenser sur le moment.

J’ai découvert des histoires très intéressantes et suis rentrée les bras chargés….

R.I.P. ma PAL 

Après coup, je me suis dit que j’aurais dû poser plus de questions aux auteurs : sur leur parcours, sur des conseils peut-être, etc… Ce sera pour la prochaine fois 🙂 .

C’est l’instant pub !

Voici les livres qui ont le plus attiré mon regard, et que j’ai acheté pour certains :

Editions UTOH

1) Cendres, de David Royer

Un univers sombre dans un style fantasy à la Game Of Thrones, aux personnages originaux et relations non conventionnelles.

710148271

Résumé : Léonia est une terre opulente déchirée par une guerre séculaire. Les conflits se poursuivent loin de la foisonnante capitale, Omaranka, tombée sous le joug du Seigneur des Ombres. Laarya et sa compagne, la mystérieuse Jezad de Gadza, vont être entraînées dans une quête qui les mènera aux confins de Léonia.
Leur voyage les confrontera à des combats épiques. Elles déchaîneront le pouvoir des Mages où pluies de cendres et nuées de brouillards deviennent des forces surnaturelles. Au-delà du Pays des Morts et du Nord Absolu, ces aventures les changeront à jamais.

Un récit palpitant qui vous fera découvrir une pléiade de personnages que rien n’arrête. Pas même la mort.

2) Osukateï – L’âme de l’Arbre-mère, de Geoffrey Legrand, Sélection du Prix des Auteurs Inconnus 2018

De la fantasy arboricole (l’univers entier vit dans un arbre). Cela a évoqué chez moi un mélange entre Avatar, Kaena, Epic et d’autres univers célébrant la forêt comme les dessins animés de Miyazaki… je vous en dirai plus quand je l’aurai lu !

823154100.jpg

Résumé : Fille de Seigneur, Luwise Sofunada est éduquée pour succéder à son père. En ce monde pourtant, nul pouvoir n’est héréditaire. Okateï, l’Arbre-Mère qui couvre la terre, désigne ceux qui auront la charge de protéger ses bourgeons. Luwise doit apprendre les devoirs d’une reine et mériter la confiance de la déesse pour hériter du trône.
Mais désire-t-elle réellement cette responsabilité ? Alors que son entourage la pousse dans cette voie, les questions se bousculent. Ses doutes atteignent leur paroxysme lorsque se révèle une connexion particulière avec la déesse. Un don que certains considèrent de mauvais augure.
Les jeunes années de Luwise Sofunada oscillent entre innocence et tragédie, aventure et conspiration. Ce roman d’apprentissage vous emmènera le long des Branches de l’Arbre-Mère, dans les tréfonds de la déesse Plante, à la recherche de l’âme humaine.

 

H-Tag éditions

Groupe Hachette – Ligne Imaginaire

3) Je suis toujours un Viking, de Dominique Lefebvre

Un guerrier viking qui voyage dans le temps et se retrouve dans notre monde. J’avoue que le résumé donne un air un peu barré à cette histoire, mais je vais tenter le voyage ! L’auteur a su me donner envie de découvrir cette histoire. Un homme touchant, humble et intriguant. 

Je-suis-toujours-un-viking-recto-430x705

Resumé : Harald, chef de horde viking banni par son roi, se retrouve, par une anomalie temporelle, dans le Boulogne-sur-Mer d’aujourd’hui où il est considéré comme un migrant. Il vit en barbare à notre époque, et ses crimes persuadent la police qu’un tueur en série sévit dans la ville. Une prostituée l’amadoue et peu à peu le civilise et l’accompagne dans ses recherches pour tenter de rejoindre son époque, avant que la police ne l’interpelle pour ses meurtres. Ensemble, ils prospecteront le monde viking, croiseront Germains, Saxons et même soldats du troisième Reich, solliciteront les dieux nordiques pour changer le destin du guerrier égaré. Deux prêtresses, l’une viking, l’autre Amérindienne useront de magie pour permettre à ce couple improbable de survivre entre ces deux mondes. Mais voyager du passé au présent ou inversement, n’est ce pas modifier l’Histoire? Un homme ne peut s’octroyer ce droit, les Dieux veillent…

4) Les éphémères sont éternels, de Azelma Sigaux : une dystopie où l’on a trouvé le remède contre la mort.

Peut-être le roman qui m’attire le plus dans toute cette sélection. C’est aussi un genre que j’ai plus l’habitude de lire et que je suis presque sûre d’apprécier.

L’auteure était très sympa et j’ai beaucoup apprécié notre discussion.

Merci aussi pour son petit encouragement laissé dans la dédicace.

Les-ephemere-sont-eternels-recto

Résumé : Après des siècles de recherches et de fantasmes, la solution pour devenir immortel est enfin trouvée. Il est alors décidé d’interrompre la croissance des humains à l’âge le plus productif : vingt-trois ans. Très vite, la Terre est surpeuplée et l’interdiction de donner naissance devient une nécessité. Toute femme trouvée enceinte est forcée d’avorter, tout enfant découvert vivant est abattu sans sommation. Un couple va braver la loi à plusieurs reprises, jusqu’à ce que le petit June survive à la traque des puissants. Enfermé dans une cave pour sa protection, le garçon va s’échapper et se retrouver au coeur d’un groupe de rebelles : les Éphémères. Entre les capacités extrasensorielles de ces mortels et la déshumanisation lassante des immortels, June va se trouver face à un dilemme existentiel. La peur de la mort serait-elle le moteur d’une vie passionnante ?

Editions Elixyria

Beaucoup de romance et de bit-lit dans cette maison d’édition aux représentants hyper sympa.

Ils ont la particularité de créer des petits trailers/bandes-annonce pour  leur livres : j’aime beaucoup l’idée.

Voici le trailer du roman qui m’a fait de l’œil :

5) Obsydian, de Celine Walkowiak : un space-opera avec une héroïne badass.

image

Résumé : Kyle est mort. Ils sont tous morts… Ces ignobles Rusalkis ont eu raison de nous. Notre puissant vaisseau, le Legacy, a rejoint les limbes. Me voici maintenant à bord de l’Obsydian, le légendaire batiment de guerre de l’union rebelle, aux côtés de nouveaux compagnons d’infortune et du capitaine Iskander.

Demeure-t-il, au sein de ce cahos, un endroit en mesure de faire cesser les cauchemars, d’effacer mes doutes et mes peines ?

6) Les Frères O’Neil, de Celine Guffroy : une histoire avec beaucoup d’humour paraît-il, sur fond de chasseurs de démons et de vengeance familiale. Moins mon genre, mais j’avoue que le pitch a retenu mon attention.

image (1)

Resumé : Fergus O’Neïl est un seigneur bon et juste, aimé de ses vassaux. Son fils aîné, Liam, sur le point de convoler avec la belle Tara, se plie à la coutume prénuptiale et, en compagnie de ses deux jeunes frères, passe la nuit hors de la demeure familiale.

Au petit matin, un serviteur les prévient que le château a été assiégé durant la nuit. De retour au domaine, les trois frères découvrent que des créatures de la nuit ont massacré la totalité des personnes présentes… jusqu’à leur petite sœur Caitlin.

Fous de rage, ils passent un pacte avec une sorcière et sillonnent le monde à la recherche des meurtriers. Après des siècles d’errance, leurs investigations les conduisent en Italie.

Et aujourd’hui, l’heure de la vengeance a sonné !

Art et fantasy

Une fois les stands auteurs écoulés, j’ai passé un agréable moment à discuter art et randonnée dans le Dartmoor (improbable!) avec une créatrice-illustratrice aux multiples facettes (aquarelle, encre de chine, dessin) à qui j’ai acheté un pins « crâne de licorne » que voici : 20190430_142604.jpg

J’adore le mélange entre fantastique et « histoire naturelle » dans son dessin. L’humour aussi. Et son stand était très cool. Et puis … il y avait pleins de poneys plus ou moins ailés ainsi qu’une licorne-cochon !

Son site est en cours de construction, et elle a aussi une boutique Etsy.

Voilà les amis ! Cet article m’a pris environ MILLE AN à rédiger, j’espère que vous aurez trouvé des pistes de lecture intéressantes car il y en a pour tous les goûts !

Et n’oubliez pas de participer au concours ! Des livres et des goodies Harry Potter à gagner, pour 3 gagnants tirés au sorts dans 15 jours : c’est par ici !

5d3d4f06c5d304f82abb6930727b5331

 

La bise sauce soja sucrée

Sushi

 

13 réflexions au sujet de “Salon du Livre de l’imaginaire – Echos et Merveilles 2019”

    1. Bonjour ! Ah c’est une très bonne surprise 🙂
      Je ne manquerai pas de t’envoyer un petit message quand j’aurais lu ton livre, si tu ne passe pas forcément par mon blog 😉 .
      Je viens d’aller voir ton site et en apprendre un peu plus sur toi. Je vois qu’on a des points communs (antispecisme, maltraitance animale) même si je suis moins engagée que toi… ce que je respecte ! J’agis à mon niveau en tout cas, dans mon quotidien et à travers mon travail.
      Mon blog est plutôt tourné vers le ludique, comme tu peux le voir ^^
      Au plaisir de se recroiser sur la toile ou dans un salon 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Ah génial ! C’est chouette, les rencontres sur les salons, ça permet justement de tomber sur des gens avec qui on se trouve des points communs et avec qui on peut échanger. Bravo déjà d’être antispéciste (dans le monde dans lequel on vit ce n’est pas évident), et chacun agit à sa manière, pas de « concurrence » ou jugement à ce niveau-là. J’aime bien l’angle ludique de ton blog, c’est très sympa. Je ne manquerai pas d’y refaire un tour. A bientôt, Azelma

        Aimé par 1 personne

      2. 🙂 En fait j’ai toujours été antispéciste sans vraiment mettre un nom dessus. Je crois que j’ai connu le concept en travaillant sur ma thèse.
        Si chacun fait un peu, c’est déjà un pas en avant oui.
        Super, à bientôt alors 🙂

        Aimé par 1 personne

  1. Un salon où je ne suis jamais allée mais ton compte rendu donne envie 🙂 c’est toujours bien pour discuter de faire des salons, perso j’en fait beaucoup et c’est toujours très riche sur un plan humain quand tu tombes sur des auteurs sympa et disponibles (beaucoup le sont heureusement :p)

    Aimé par 1 personne

      1. J’en fait au moins un tous les mois. En février, c’était la foire du livre de Bruxelles. En mars, la Made In Asia. En Avril, Trolls et Légendes. Ici en mai, je fais les Imaginales à Epinal… Best salon ever, d’ailleurs 😛 Si je dois t’en conseiller un, c’est celui là !
        J’ai hâte de lire ton prochain compte rendu ^-^

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s