La lecture Audio en 9 points

Coucou les bouquineurs !

Je souhaiterais vous parler des livres audio pour vous expliquer en quoi la « lecture-audio » a révolutionné mon petit univers de lectrice 🙂

Je tiens à préciser que j’écris cet article simplement pour partager mon expérience de lectrice, je ne suis pas en contact avec Audible ou quoi que ce soit 😉

Cela fait maintenant plusieurs livres que j’ai « audio-lus », comme j’aime bien le dire, et je commence à me faire un avis sur la question. Vous mourrez d’envie de le connaitre, bien entendu ! Alors le voici…

1- Le concept et le mode d’emploi

Il y a environ 1 an de cela, je ne connaissais même pas le principe. J’avoue qu’au départ, cela m’a paru un peu étrange.

-Ecouter un livre.

-Pire ! Ecouter quelqu’un lire un livre ?!

-Mais pourquoi ne pas simplement le lire, en fait ?

Eh bien parce que souvent, nos mains ou notre regard sont occupés ailleurs et que tenir un livre et lire les pages directement est impossible. Par exemple en conduisant, ou en faisant votre jogging.

A propos du mode d’emploi : pas de panique !

Vous disposez déjà de tout ce qu’il faut : pas besoin d’investir dans une liseuse électronique ou quoi que ce soit : les livres audio sont des fichiers audio au format mp3 le plus souvent. Donc n’importe quel lecteur MP3, Ipod (quoi que, je n’ai pas testé je ne suis pas Apple), ou téléphone peut les stocker et les lire.

Personnellement je me sers simplement de mon téléphone et de mon lecteur radio en voiture (connecté en bluetooth)

Le fichier audio contient le texte lu par un  narrateur.

Dans certaines éditions, il y a même des effets sonores lors des changements de chapitres ou des musiques d’ambiance. Les narrateurs rendent le texte vivant et on arrive très bien à rentrer dans l’univers. C’est sûr que cela demande un peu plus de concentration que d’écouter de la musique. Mais quand on est dedans, on ne voit plus le temps passer.

Les fichiers sont bien entendus rangés en chapitres et, comme avec un livre, on peut faire « pause » à tout moment et reprendre à cet endroit.

En général, un livre audio se termine en plusieurs heures d’écoute :

  • Hunger Games : 11h30 par tome
  • Harry Potter 5 (le plus long) : 31 heures vs tome 1 (le plus court) = 8h
  • Silo : tome 1= 18 heures
  • Percy Jackson : tome 1 = 11h, tome 2 = 8h , tome 3 = 8 heures
  • Orgueil et préjugés : 11 heures
  • Phobos : tome 1 =11 heures

2- Mettre à profit des moments où l’on ne « peut pas lire » 

Si vous vous entendez dire « Je n’ai pas le temps de lire » ou bien « Je n’arrive pas à avancer dans mon livre »: le format audio va vous plaire.

En voiture ou dans les transports en commun, en faisant la vaisselle, en courant, à la pause midi ? Mettez vos écouteurs dans vos oreilles ou montez le son de votre téléphone et c’est parti :  grâce aux AudioBooks, on peut avancer dans une histoire dès qu’on a les oreilles de libres.

C’est surtout cette idée de gains de temps qui m’a plu au départ, et c’est elle qui aujourd’hui encore, me convainc tout à fait.

En quelques trajets en voiture et quelques repas, j’ai terminé Orgueil et Préjugés par exemple, alors que cela faisait plus d’un an qu’il traînait dans un coin et que je n’osais pas m’y mettre.

3- Depuis que je « lis-audio », je ne laisse plus tomber de lecture

En effet, je me retrouvais souvent à stopper une lecture par manque de concentration. Si je lis le soir par exemple, je n’avance que de quelques pages avant de m’endormir et devinez quoi ? Le lendemain j’ai quasiment tout oublié …

Il suffit d’une pause de quelques jours ou de quelques semaines, et c’est carrément impossible de poursuivre une lecture dans de bonnes conditions. Or je n’ai pas toujours le choix de mon temps libre avec un travail très prenant.

Résultat : trop de pauses au cours d’une lecture, j’avais la flemme de revenir en arrière sur des passages déjà lus, et voilà j’abandonnais le livre …

Alors qu’avec le livre audio qui me suit partout, je m’y plonge plus facilement, pour les débuter comme pour les continuer quand il y a un petit passage mou dans l’histoire.

4- Je combine la lecture audio et la lecture papier

J’entends souvent dire « Ouais mais moi je suis trop attaché au livre papier, je ne pourrais jamais l’abandonner ! » … Hum …

C’est à une blogueuse littéraire doublée d’une bookstagrammeuse que tu t’adresses mon coco ^^ Evidemment, moi aussi, j’A.D.O.R.E. le Livre: la couverture, le papier, l’odeur des pages…

Mes lectures audio ne remplacent PAS mes lectures papier. J’ai tout simplement l’exemplaire papier et l’exemplaire audio du livre en cours, et j’avance sur un support ou l’autre selon mes disponibilités.

Par exemple pour Silo : j’ai commencé en lecture audio, et puis j’ai lu certains passages en papier, j’ai continué en audio et j’ai terminé en papier car le suspense était tellement prenant que je voulais tourner les pages moi-même.

On peut donc sans problème avancer sur les deux médias à la fois.

Captures d’écran depuis mon téléphone :

screenshot_20181009-150839_samsung-music.jpgscreenshot_20181009-150919_samsung-music.jpg

5- Le narrateur peut être un atout ou un inconvénient…

« On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille… On choisit pas non plus les trottoirs de Paris, de Manille ou d’Alger, pour apprendre à marcher… »  Eh bien on choisit pas non plus les narrateurs qui ont été embauchés pour enregistrer le livre.

Des fois on tombe bien et des fois c’est un peu plus… spécial…

Selon la voix, le rythme et le ton du narrateur, l’expérience est très différente.

Le narrateur de la VF de Harry Potter par exemple, Bernard Giraudeau, est complètement barge 😀 J’ai vraiment mis du temps à m’habituer à tous ces accents, sa voix fluette pour Doloris Ombrage, son cheveux sur la langue pour Ron Weasley… Honnêtement, j’ai trouvé cela un peu énervant au départ, parce que cela ne correspondait ni au film, ni à la version que j’avais dans ma tête. Mais finalement, je me suis habituée et ça donnait un certain cachet. Son timbre est très agréable et il rend le texte extrêmement vivant en chantant les chansons par exemple (son interprétation de Weasley est notre Roi est géniale). Par contre j’aime bien l’accent qu’il donne à Remus et sa voix pour Sirius… ❤ (je vous laisse le soin de découvrir tout ça).

livre-audio-harry-potter-5-images-tagged-with-audible-photos-and-videos-on-instagram-23-jul-36904732-282355572519417-n-livre-audio-harry-potter-5-41
Crédits photos à l’inconnue qui a posté ça sur internet

Le narrateur d’ A la Croisée des Mondes, (en anglais Northern Lights) trilogie de Philip Pullman, dont le 1er tome est Les Royaumes du Nord, est extraordinaire. Jean-Claude Drouot est un véritable conteur : une voix chaude et une diction parfaite, qui nous emporte complètement. En plus, l’audio book des Royaumes du Nord contient plein de petits passages musicaux que j’ai adoré, cela collait parfaitement à l’ambiance magique et mystérieuse.

Pour Hunger Games, Kelly Marot lit très bien, et c’est la voix de Katniss au cinéma ! Mais son ton ne varie pas beaucoup et on a l’impression que Katniss porte le poids du monde sur ses épaules en permanence… même quand elle mange un bout de pain. C’était parfois un peu lourd.

51cxFctfy2L._SL320_

La narration de Percy Jackson par Benjamin Bollen est vraiment une réussite : la voix de jeune garçon est convaincante, et j’adore la voix qu’il prend pour les répliques du satyre, Grover Underwood.

Certains narrateurs lisent tout simplement à voix haute en mettant un minimum d’intonation, et c’est très bien aussi: comme dans Orgueil et Préjugé (Evelyne Lelucq) ou Silo (1 narratrice pour chaque tome).

Un livre audio, c’est un peu comme un film finalement. On est dans une position plus passive que la lecture papier, mais l’écoute nous plonge complètement en immersion.

Mon conseil, c’est qu’il faut être un peu plus ouvert d’esprit que lorsqu’on « lit papier ». Il faut s’adapter au rythme et à la prononciation de quelqu’un d’autre.

Mais j’y suis arrivée alors que je suis quelqu’un d’assez sensibles aux voix et aux « bruits de bouches », alors vous pouvez le faire 😉 (vous savez, quand les gens parlent, et qu’ils ont une élocution bizarre ou qu’on entend leur salive là… ça me dégoûte. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire) Enfin bref, les voix ont beaucoup d’importance pour moi : je peux tomber amoureuse d’une voix ou au contraire ne pas la supporter.

Bon en ce qui concerne ma lecture audio du Labyrinthe de James Dashner, ni le livre papier ni le narrateur n’ont su me convaincre… on reviendra pas forcément dessus.

6- Certaines choses sont plus difficiles à saisir à l’écoute qu’à la lecture

Pour Phobos, la narratrice est plutot bien (Maud Rudigoz), mais c’est le format du livre papier qui pose problème et ne rend pas très bien en audio. C’est un livre où la plupart des chapitres commencent comme un journal de bord, avec date, lieux, heure et fuseau horaire.20181009_152208.jpg

Il y a aussi beaucoup d’encadrés type « panneau d’affichage de scores » avec des noms et des nombres. Quand on le lit sur papier, on scanne rapidement ce genre d’infos. Mais quand on doit les écouter patiemment et qu’elles se répètent souvent, c’est assez pénible…

Les noms anglosaxons ou les noms inventés, comme dans Silo, peuvent parfois être difficiles à saisir d’une simple écoute, et j’apprécie souvent de vérifier sur le livre papier l’orthographe du nom pour mieux le retenir.

silo audible

7- Pas d’iconographies mais des bruitages et musiques

Il est vrai que j’adore l’aspect visuel de l’intérieur des livres : les décorations des débuts de chapitres, les en-têtes, les éventuelles cartes et toutes les autres illustrations, qui ne peuvent pas être rendues dans la version audio.

Mais c’est aussi une expérience très agréable que d’entendre les musiques ou effets sonores choisis pour correspondre à l’ambiance, dans les chapitres audio.

8 – Et le prix ?

D’après ce que j’ai pu voir, les audiobook coûtent encore assez cher et c’est bien dommage. Après, si l’on considère qu’il faut rémunérer le narrateur pendant toutes ses heures, le montage de la bande son, les effets musicaux etc, ce n’est pas si cher que ça. Exemples de prix approximatifs chez Audible :

  • Hunger Games : par tome 17,90€
  • Harry Potter  : 35€ pour le tome 5 vs  24€ pour le tome 1
  • Silo : 19 € par tome
  • Percy Jackson : 15€
  • Orgueil et préjugés : 12€
  • Phobos : 19€ par tome

Le livre audio n’est pas encore très accessible, surtout si à cela on ajoute le prix du livre papier, mais …. il y a toujours des solutions gratuites sur ce merveilleux internet…

9- Rien ne remplace sa propre lecture papier, son propre point de vue

Par exemple, dans Silo 3, je n’ai pas aimé  le fait que les passages descriptifs simples soient lus sur le même ton intense que les révélations importantes des dialogues.

Finalement, on pourra toujours reprocher quelque chose à un livre audio puisque, par définition, c’est une lecture faite par quelqu’un d’autre et, que finalement rien ne peut remplacer la place spéciale que l’on a en tant que lecteur qui évoluons avec notre point de vue.

Mais ça reste une super solution pour avancer dans une histoire, lorsqu’on se déplace souvent par exemple.

Conclusion

Livre Audio ou Livre Papier ?

Les deux ! ils sont complémentaires

C’est une expérience différente de la lecture papier cosy sur son canapé, mais qui permet d’avancer dans une histoire sur des moments non utilisés pour la lecture d’habitude. Je suis une utilisatrice convaincue et j’espère que cet article vous aura donné envie d’essayer.

Vous avez un avis sur la question ?

Dites moi tout 🙂

5d3d4f06c5d304f82abb6930727b5331

Sushi

 


13 réflexions sur “La lecture Audio en 9 points

  1. J’aime beaucoup les livres audios aussi ! Perso, c’est pour les longs trajets, en faisant le ménage, et en cuisinant 😀

    En ce moment, j’écoute 1Q84, et les narrateurs sont vraiment au top ! Quand je suis arrivée au bout du Livre 1, je me suis surprise à dire « Quoi ? Déjà ?!? ». Je suis tellement d’accord avec toi, l’écoute est vraiment prenante !

    ~ Calliope ~

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai essayé quelques audios cette année, j’avoue avoir eu du mal avec les ‘narrateur 😬 en général très monotone et ça m’ennuie plus qu’autre chose . Et puis le prix oui.. Il y a un travail dernière mais quand c’est fait pour un, je trouve quelques cela reste abusé . Merci pour ton point très détaillé 😃

    Aimé par 1 personne

  3. Hello, super article, merci ! Je suis en train d’écouter Le Hobbit lu par Dominique Pinon, un régal ! Si tu es sur bordeaux, tu le trouveras à la bibliothèque quand j’aurai fini par le rendre 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Je suis intriguée mais encore assez frileuse car j’ai du mal à me concentrer sur ce que j’écoute, j’ai besoin d’un support visuel. J’ai fait l’essai avec des podcasts et je ne retiens rien de ce que j’écoute. Peut-être qu’avec un roman ce serait différent … En revanche le prix me bloque encore un peu.

    Aimé par 2 personnes

  5. c’est quelque chose qui m’a soutenu à l’hôpital et j’ai gardé l’habitude de relire mes livres en audio avant publication pour limiter les répétitions gràce à l’appli ebook prestigio. Ce n’est pas de la même qualité mais j’arrive à passer outre le débit monocorde de la narratrice. Il y a aussi le site audiocite.net qui enregistre des tas de livres en audio si tu aimes les classiques

    Aimé par 1 personne

  6. En tant que bibliothécaire, je conseille très souvent des livres-lus.
    Ils font mouche à chaque fois que je les propose aux lecteurs qui me disent  » je dors pas la nuit, mais je peux pas lire sinon je vais réveiller mon/ma mari/femme !  » Pour ces gens là, le livre-lus est un pur bonheur, pas la peine d’allumer la lumière pour écouter quelqu’un nous conter tout en douceur une histoire et nous immerger dans le récit … ou dans les bras de Morphée 😉

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s