J K Rowling vous souhaite La Meilleure des Vies

Fin 2017, les éditions Grasset ont publié sous la forme d’un très joli livre illustré, le discours qu’a prononcé Queen Rowling à la promotion 2008 des diplômés d’Harvard.

Grand_Sceau_Harvard.svg

Ces quelques pages inspirantes parlent « Des bienfaits insoupçonnés de l’échec et de l’importance de l’imagination« . Petit Hic, le prix, 12€ : un peu cher pour quelques dizaines minutes de lecture seulement. Mais d’après Sénèque :

Il en va de la vie comme d’une histoire: peu importe ce qu’elle dure; ce qui compte, c’est qu’elle soit bonne. 

giphy

Dans ce petit discours, Jo livre des épisodes méconnus de son parcours, et je met au défi le fan que vous êtes, de connaître l’un de ses premiers jobs, évoqué à partir de la page 42. Pour moi c’était une découverte. J’ai beaucoup aimé comment elle a mélangé avec douceur et subtilité des citations philosophiques et ses souvenirs intimes

Ce n’est pas sans un certain embarras que la femme de 42 ans que je suis devenue considère aujourd’hui la jeune fille de 21 ans qu’elle était alors.

C’est un discours simple, sage, intemporel, universel. Rempli de philosophie, il pourra être utile à tous ceux qui sont à une croisée des chemins dans leur vie, qui ont du mal à voir clair dans leur avenir.

J’ai été touchée par les passages évoquant les sacrifices qu’impliquent les études difficiles, les doutes qu’on peut ressentir en cours de route, la responsabilité qu’elles confèrent en cas de réussite, les difficultés qu’on peu avoir à assumer ses choix ou à les faire entendre à son entourage.

Reprocher à vos parents de ne pas vous avoir aiguillé dans la bonne direction n’a qu’un temps; dès l’instant où vous avez atteint l’âge de prendre vous-même le volant, vous êtes seul responsable de votre trajectoire.

Je ne suis allée à Harvard que quelques heures (lol, j’ai un short pour le prouver !) mais j’ai fait de longues études et une « Grande Ecole » ici en France. Je me souviens de certains mots lors d’un discours d’accueil que j’ai entendu: un personnage administratif dont j’ai oublié le visage a dit « Vous êtes l’élite de la nation »

On a beaucoup ri, mes potes et moi.  On en rit encore d’ailleurs. Mais ces mots sont restés gravés quelque part dans ma tête. Pas pour la fierté que cela m’inspire, mais plutôt comme un rappel. De nombreux élèves n’obtiennent pas la réussite scolaire qu’ils désirent et méritent, pour plein de raisons différentes. Et de nombreux enfants n’ont tout simplement pas accès aux études.

Du coup, je me suis toujours sentie investie d’une certaine responsabilité. Et le discours de Jo a fait échos à ces souvenirs.

Mais vous, jeunes diplômés de la promotion Harvard 2008, n’êtes-vous pas plus encore destinés à toucher la vie des autres ?

Votre intelligence, votre capacité de travail, l’éducation que vous avez reçue et méritée par vos efforts, tout cela vous donne un statut unique et des responsabilités uniques. (…)

La façon dont vous votez, la façon dont vous vivez, la façon dont vous protestez (…) a un impact qui va bien au-delà de vos frontières.

C’est là votre privilège, et votre fardeau.

J’ai imaginé Jo devant son pupitre, face à cette assemblée. Certains passages m’ont vraiment donné des frissons voir les larmes aux yeux : c’est le pouvoir que les mots peuvent avoir quand ils résonnent vraiment en nous, qu’ils font leur place jusqu’à un point sensible.

J’ai aussi adoré le deuxième thème du discours : l’imagination. Jo y a apporté des éléments originaux, en liant imagination et empathie.

L’imagination n’est pas seulement la capacité (…) de se représenter ce qui n’est pas, et à ce titre le fondement de toutes les inventions, de toutes les innovations; sa puissance de transformation et de révélation en fait aussi la force qui nous permet de nous identifier à d’autres êtres humains dont nous ne partageons pas l’expérience.

Que ce soit dans la vie réelle, ou à travers la lecture d’une fiction !

Ma note ?

5/5 Bien sûrnote5

Ce livre est un bijou.

La sagesse de Jo dans un écrin rouge et blanc.

Rouge couleur Harvard, et couleur Gryffondor. 

shield_gry

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? 

Je vous souhaite en passant, une bonne St Valentin mes petits Chasseurs d’Ombres… 😉

City of Bones le film, Jonhattan Rhys Meyer

Des bisoux


3 réflexions sur “J K Rowling vous souhaite La Meilleure des Vies

  1. Coucou ! Je suis ravie de découvrir ton blog, d’autant plus avec une chronique de ce type.
    J’hésite depuis un moment avant de craquer pour cette lecture, disons que tu fais bien pencher la balance en sa faveur.
    Bonne soirée !

    J'aime

  2. Salut, merci d’avoir partagé cette lecture avec nous.
    C’est vrai que 12€ pour un discours c’est quand même cher, mais ça donne envie, ça doit être sympa à relire de temps en temps pour se remotiver.
    Moi aussi j’ai fait une « Grande Ecole », et moi aussi on m’en a servi de « l’élite de la nation » (ils la ressortent tous les ans à tout le monde lol). Mais je trouve que ce discours a quand même un côté malsain, surtout si on se met réellement à croire qu’on est au-dessus des autres (ou pire si les gens considèrent que vous valez plus qu’eux) simplement à cause d’un diplôme.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s