The Mortal Instruments 2 – La cité des Cendres

TMI 2

*OMG* Décidément cette saga aura raison de ma santé mentale…

friends

Contexte : J’ai acheté le tome 2 en Novembre et l’avait précautionneusement mis de côté pour ne pas le commencer tout de suite … En effet, la fin du tome 1 m’avait laissé pantoise, la mâchoire serrée de contrariété face à la révélation qui rend la romance Clary X Jace impossible…

[attention spoiler dans le paragraphe suivant, mais si vous avez vu le film vous êtes déjà au courant]

A la fin du tome 1, Valentin, le méchant traître, nous balance à la gueule que Clary et Jace seraient en fait … frère et soeur !

shocked
Whaaaaaaat ?!?!

Même si, depuis Game of Thrones, l’amour fraternel n’est plus ce qu’il était … on ne saurait tolérer ce genre de délire incestueux très longtemps non plus … (d’ailleurs, l’actrice de Cersei Lannister est aussi la mère de Clary dans le film… Hum … Pure coïncidence ?! Je ne crois pas …) [fin du spoiler]

Addiction : Alors voilà, la lecture de ce 2ème tome a été complètement addictive. L’adolescente en moi a pris les manettes : je n’ai pas pu lâcher ce livre… J’ai même lu jusqu’à 3 heures du mat’ alors que cela ne m’étais pas arrivé depuis … genre… LONGTEMPS !

[- Ouah … quelle répartie, dirait Jace.

– Oh Jace !! dirait l’adolescente en chaleur qui sommeille en moi.

– CHUT !!, dirais-je, J’essaye d’écrire une chronique, là !]

Flashback : la dernière fois que j’ai lu jusqu’à 3h du matin … En prépa, pour Millenium, (sacré page-turner !), je jouissait des débuts de ma vie d’étudiante, seule dans mon appartement, sans autorité parentale, je savourais la liberté de lire la lumière ALLUMEE jusqu’à tard/tôt le matin.

Le seul livre dont je me souviens avoir parcouru les pages en cachette sous ma couverture, avant ça, c’était Harry Potter ! Cela ne nous rajeunit pas

Et aujourd’hui, c’est mon cher et tendre qui m’empêche de bouquiner toute la nuit avec son petit mais autoritaire « T’en a encore pour longtemps … ?! »

Bref vous aurez saisi la gravité de la situation. Replonger comme ça violemment dans le YoungAdult / Urban Fantasy …  je n’assume pas tout à fait… Ou alors je n’assume pas d’assumer… enfin, c’est un peu perturbant.

Dans ce tome 2 …

  • Clary est plus intéressante ! Elle s’affirme, trouve une réelle utilité dans ce mic-mac, révèle des pouvoirs nouveaux et sympatoches.
  • Le rythme est soutenu ! Il n’y a pas un moment de répit. Les actions, les intrigues parallèles, les réparties cinglantes s’enchaînent avec brio.
  •  On ne suit plus seulement le point de vue de Clary, mais aussi celui de Simon, Maia ou Alec, c’est rafraîchissant.
  • Il y a carrément une référence à Harry Potter dans ce tome XD
  • L’univers s’épaissit : on en découvre plus sur les loups-garous, les démons, les sorciers et les fées, mais sans la lourdeur des descriptions du tome 1. La présence de toutes ces bestioles m’a un peu rappelé l’univers de True Blood
  • On apprends aussi que Jace et Clary ont quelque chose de spécial, des capacités que les autres Chasseurs d’Ombres n’ont pas … et j’adore les petits « trucs en plus » chez les personnages déjà bardés de capacités surnaturelles XD
  • L’humour est toujours là, et même mieux que dans le tome 1:  nombreuses sont les répliques tordantes de la part de tous les personnages. Cela donne à cet univers un côté qui ne se prend pas au sérieux et c’est très appréciable.

J’ai particulièrement apprécié le passage où Clary donne des conseils à Simon pour annoncer ce qui lui est arrivé à ses parent, c’est à la fois très drôle et aussi très touchant et encore 10 points à Gryffondor (la maison de Cassandra Clare, sisi jvous jure) pour continuer d’inclure des thématiques gay dans un roman YoungAdult.

  • La tension sexuelle est à son comble ! Entre Clary et Jace c’est la romance infernale … et il n’y a pas qu’eux… Alec et Magnus, Isabelle et bidule-le-bel-Elfe, Valentin et son reflet dans le miroir…

A propos de tension sexuelle… Je ressent le besoin de me confesser d’emblée (lol) : je fangirle (du verbe Fangirler) un chouilla sur Jace (saaaans déconner, on n’avait pas compris)

  • On en apprends plus sur Luke : il ne correspond pas au cliché habituel du loup-garou. CassyClare en a fait le philosophe qui prend toujours les bonnes décisions, qui aide ces couillons d’adolescents en crise hormonale contre le monde, et qui parsème le livre de petits sophismes toujours agréables: sur l’amour, la vie, l’éducation des enfants… Coeur Coeur Love pour ce personnage.

Aveu  : Voyant dès les premières pages que Cassandra Clare n’avait nullement l’intention de lever le voile sur les origines génétiques de Jace (et donc la nature de son lien avec Clary) j’ai Googueulé (du verbe Googueuler) « Jace Clary frère et soeur » et le Wiki The Mortal Instruments (Non mais es-ce qu’il existe vraiment un Wiki pour TOUT sur cette Terre ??) Comme ça, je SAIS. Voilà.

A propos de la plume de Cassandra Clare : La découpe des chapitres et des scènes est sacrément efficace : elle manie le cliffhanger de main de maître (pas comme Victor Dixen). Elle semble nous cacher encore bien des choses, ne révélant que le strict nécessaire, ce qui est assez frustant  mais diablement intrigant. J’aime aussi sa façon d’inclure des références anodines au monde réel ça et là: le Starbuck, le téléphone portable, les T-shirts aux inscriptions ridicules. Casssandra Clare semble avoir tout un arsenal de personnages cachés à nous présenter au fil des tomes et j’en suis ravie.

J’ai adoré que « La cité des Cendres » fasse référence à un épisode marquant de ce tome, en lien avec les Frères Silencieux, et qu’un chapitre porte même ce titre. Oui j’ai des plaisirs simples dans ma vie de lectrice.

Je suis de plus en plus fan de cette mythologie Biblique (Anges – Démons – Chasseurs de démons – Saint Graal aux propriétés surnaturelles). J’avais déjà adoré Constantine (avec Keanu Reeves) mais je n’a pas vu/lu beaucoup d’histoire dans ce thème.

Quelques critiques

  • La relation Clary/Simon est un peu inutile et bien qu’elle trouve son explication, on n’y croit pas une seconde et on se dit que c’est un peu nul pour Simon. Heureusement que Cassandra Clare a prévu d’autres intrigues amoureuses pour lui  avec un nouveau personnage qui débarque.
  • Parfois les règles et noms de codes sont un peu lourds à supporter … L’Enclave, la Force (pas celle des Jedi), l’Institut,  les Marques, le Grimoire, l’Epée de l’Ange Machin, la Coupe Mortelle, la Cours des Lumières, tous ces noms avec une Majuscule …  les « Par l’Ange !  » outrés…  les propriétés magiques attribuées au sang qui révulsent la biologiste que je suis….

Et je ne vous parle pas des autres noms fleuris un peu ridicules : Enfants de la nuit, Enfants de Lilith ou Enfants de la Lune … Certes, c’est original, mais parfois c’est un peu chiant.

Bon.  Il n’y a que le mot Nephilim que vraiment j’adore. Vous trouvez pas que ce mot est tout plein de paillettes ? Nephilim … 

  • Je n’aime pas non plus les pages dédiées aux espèces de poèmes choisis par Cassandra Clare, aux changements de parties du livre : leur sens m’échappe et je soupçonne qu’elle ne soient là que pour ajouter un petit côté mystique
  • Encore un revirement de situation dans la romance principale avec un énoooorme quiproquo à la fin qui ne fait que retarder le moment fatidique et rendre les lecteurs encore plus accros et obligés de lire la suite… un peu facile
  • Les méchants ont parfois tendance à virer à la caricature.

Je pense à l’Inquisitrice et à Valentin. Ils ont des dialogues et un comportement prévisible et un peu tarte. Même Jace dit à un moment : « J’avais l’impression d’être face au méchant de cinéma »  … ! Bin ma grande (oui je suis pote avec Cassandra Clare) si tu t’en rend compte pourquoi l’écrire ?

D’autant que c’est pas la première fois qu’elle nous fait le coup : dans le tome 1, Hodge s’excusait déjà de son monologue compact de 3 pages en disant « ça fait un peu cours d’histoire j’en suis désolé » … Hum Hum… S’excuser via les personnages c’est un peu facile …
Bon … chacun ses choix narratifs. Je lui pardonne dans la mesure où elle a donné naissance à ce monde ultra complexe et au plus attachant ténébreux  book-boyfriend !

 

Conclusion

J’ai appris que cette saga avait 10 ans cette année, je n’imagine même pas les dégâts si je l’avais lue à 18 ans. Je me serais probablement retrouvée avec une marque de chasseurs d’ombre en tatouage à l’heure qu’il est ! 

Jace est… Hmmm je dirais…. De-Li-Cieux ! Qu’est ce que j’y peux … les beaux blonds tatoués, provocateurs, rebelles jusqu’au bout des ongles aux répliques sarcastiques, c’est totalement ma came … littéraire du moins ^^

 

Merci et FELICITATIONS si vous m’avez lue jusqu’ici.

Ma note : 5/5  – Mention : Coup de coeur

note5


10 réflexions sur “The Mortal Instruments 2 – La cité des Cendres

  1. super chronique. je vous découvre grâce aux suggestions du lecteur de wordpress et je ne suis pas déçu. Je n’ai vu que le film adapté de ce roman que j’avais plutôt apprécié, même si les fans de la série de livres ont simplement hurlé au scandale à sa sortie, si ma mémoire est bonne.

    J'aime

    1. bonsoir et merci beaucoup ! 🙂 Ravie que ma chronique vous ai plu.
      J’avoue que je ne sais pas trop à propos du film car j’ai lu les livres après, et que au premier abord, je n’avais que moyennement aimé le film. J’ai changé d’avis depuis, mais je peux comprendre l’avis des fans. De toute façon un fan est par définition, difficile à contenter 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Ah ! La fameuse chronique du tome 2 ! Elle m’a bien fait rire en tout cas ! ^^ et puis, j’avoue, ça me donne presque envie de continuer la série !
    J’avais trouvé Clary vraiment pot de fleur dans le premier (elle sert à rien en gros), donc si elle prend enfin ses marques (au sens propre comme au figuré ahahaha) c’est cool.
    Par contre, le côté stéréotypé des vilains méchants zouzou pas beaux m’avait déjà fait tiqué dans le premier, donc ça me rebute un peu si ça continue dans cette voie…
    ~Kara

    Aimé par 1 personne

    1. La fameuse ^^ J’ai pensé à toi en l’écrivant : je me suis dit que la critique risquait de te décourager mais bon, franchement je te conseille quand même d’essayer ce tome pour te faire une idée ^^
      « Prendre ses marques » prend en effet une toute nouvelle signification après cette lecture 😉
      Très contente qu’elle t’ai fait rire 😀
      La bise

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s