The Mortal Instruments 1 – La cité des Ténèbres

Hello ! Cet article aurait dû être publié il y a un moment déjà. Mais on fait ce qu’on peut avec les vacances de fin d’année ^^

PETIT

Contexte

J’ai donc succombé à l’attrait de la saga YoungAdult de Cassandra Clare : The Mortal Instruments, après une rediffusion à la TV de l’adaptation ciné. Paru originalement en 2007, je commence un peu après tout le monde mais au moins je n’aurais pas à attendre pour lire les tomes suivants 😉

Encore un petit coup de gueule en préambule à propos des titres mal traduits …

City of Bones devient la Cité des Ténèbres … Parce que votre squelette est constitué de Ténèbres, vous ?!

giphy (26)

 

 

 

Bref.

Parlons un peu de la couverture. Au début je la trouvais un peu trop kitch [sans déconner] Elle annonce clairement un piège à adolescentes en émoi. Qu’est ce que c’est que ce torse musclé, d’homme blond,  avec des tatouages … Hum.

Sommes-nous, femmes, toutes des clichés ?

Eh bien la réponse est OUI. En tout cas pour moi. Car après quelques mois d’hésitation, de « Non, Marina, tu es trop vieille pour ces conneries » ou autre « Résiste. Prouve que tu existe » [Dédicace d’amour]

J’ai craqué !

Je résiste à tout sauf à la tentation. Et après tout, si on ne peux plus lire ce qui nous fait plaisir … à quoi ça sert d’être « adulte » !

Je ne vais pas trop m’étendre sur le tome 1, car au moment où j’écris ces mots j’ai déjà envie de vous parler du tome 2 que j’ai quasiment terminé !

pauvre de moi

Résumé : Je ne vous mettrais pas celui de l’édition car il est naze et partiellement erroné !

Bon . Je le met quand même car c’est dur de faire un bon résumé …

Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et, détail terrifiant : le corps de la victime a disparu d’un seul coup ! Mais le pire reste à venir… Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombres… Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

Ce que j’ai aimé

Le début ! Rocambolesque, si vous me permettez l’expression surannée. On entre dans le feu de l’action, dans une boîte de nuit, et on est très vite plongé dans le cœur de l’intrigue : un beau gosse assassine un démon sous les yeux de Clary qui semble être la seule à l’avoir remarqué !

C’est efficace, on ne tourne pas autour du pot. En quelques chapitres, on découvre un New York parallèle peuplé de créatures fantastiques et de ces Chasseurs d’Ombres.

Les personnages : ils sont nombreux, complexes et on sent que l’auteur veut les développer au fil du temps en leur donnant de la profondeur et en leur accordant des péripéties.

Je suis également tombée littérairement-amoureuse ! J’aime beaucoup la personnalité de Jace Wayland … Un peu rebelle incompris … tout ça. J’espère que le personnage ne virera pas à la caricature : son ambivalence et son attrait pour le côté obscur, incarné par son père, le rendent intéressant.

J’aime bien Clary  Fray, peut-être même plus que Katniss sur certains points… Elle découvre que tout ce qu’elle croyait n’est que mensonge mais elle le vit plutôt bien. On sent qu’elle a un tempérament fort et j’aime les héroïnes bad-ass.

Bon. Pour le moment elle joue plutôt la demoiselle en détresse mais on sent que cela va changer …

J’ai aussi apprécié Simon, le side-kick meilleur-ami-amoureux qui joue dans un groupe de rock ! Agréablement surprise qu’il ne soit pas juste un perso d’arrière plan, mais qu’il prenne peu à peu sa place dans ce nouveau monde fantastique auquel il n’appartient pas.

Autre personnage « secondaire » intéressant et pour le moins inattendu :  Alec Lightwood, le parabatai de Jace [entendez son compagnon d’arme] qui est son frère adoptif mais qui a un peu plus que de l’amour fraternel à lui offrir… Déjà 1 point pour Gryffondor Cassandra Clare pour avoir inclus de l’amour gay dans un roman pour ado ! Et 1 autre point si ce personnage gagne en profondeur dans les prochains tomes. Sans jeu de mot.

J’ai adoré toute la mythologie autour des tatouages  marques :

53ae5a5d39dccf8e485d7366918f8d01.jpg

 

sortes de runes angéliques qui confèrent des pouvoirs  pour se battre ou se soigner.

J’ai bien aimé les fringues et l’esthétique de cet univers nocturne.

 

J’ai aimé aussi, en vrac :

  • Les meurtres de démons et les nombreux combats ! Ce livre est assez violent dans son genre et je préfère que l’écriture soit destinée à un public adolescent pas trop mièvre pour contre balancer les épisodes de romance
  • Leurs pouvoirs mystiques et le fait que les Chasseurs d’Ombres soient aussi mauvais que bons : je n’aime pas les héros tout-blanc
  • La romance entre Jace et Clary OF COURSE … même si j’aurais voulu y résister … Que de tension sexuelle dans ce livre … Mes hormones adolescentes sont en ébullition !
  • Le don de Clary pour le dessin et le fait de pouvoir transformer des dessin en objets réels, sympa et plutôt original.

Je n’ai pas aimé

> Trop de règles, et de noms !

On a l’impression d’avoir des cours d’histoire (d’ailleurs même les personnages le disent !)  un peu indigestes à propos de « Qui a fait quoi depuis 200 ans » dans leur monde… C’est utile à un certain point dans l’intrigue mais c’est lourd et parfois mal présenté : monologue interminable de Hodge ou de Luke …. méthode pas très sympa pour le lecteur…

> Le personnage d’Isabelle Lightwood, soeur de Alec et de Jace, Chasseuse d’Ombre. Je ne sais pas. Le côté pimbêche assumée ne la rend pas très attachante. On en sait très peu sur elle. J’aurais aimé qu’elle soit un peu plus révélée que juste pour dire qu’elle est très séduisante et qu’elle a un fouet… Dommage.

> Les scènes de fantasme adolescent qui, pour moi (du haut de mes 28 ans) ont perdu leur attrait irrésistible : les boites de nuit, les soirées privées agrémentées de leur « Comment on va s’habiller ?! », et les bad-boys à moto … Bon. Voilà. Si vous êtes ado en lisant cela, vous verrez, vous vous en remettrez 😉

Avis global

  • Une bonne surprise !
  • Clairement destiné à un public féminin. J’espère que ça ne s’aggravera pas par la suite.
  • Le point de vue de Clary n’aide pas à prendre de la distance vis à vis des drames en mode « Mais qu’est ce qui m’arrive ?! »
  • Encore un triangle amoureux ! Mais celui là ne risque pas de durer bien longtemps : Clary n’est pas amoureuse de Simon, ça se voit, ça se sent, et ne le saura probablement jamais. Le pauvre. Moi je l’aime bien. Mais il est clair qu’elle tombe direct amoureuse de Jace …

Et cette fin …. qui rend la romance Jace X Clary IMPOSSIBLE. Non mais franchement ça ne se fait pas de torturer les lecteurs comme ça !

Note : 5/5 – Mention Coup de cœur !

note5

Malgré quelques longueurs, je l’ai lu en 3 semaines à peine. J’ai direct acheté le tome 2 !

N’hésitez pas à partager votre avis en commentaire, ou à m’indiquer un lien vers vos chroniques !

Le Sushi Qui Bouquine


7 réflexions sur “The Mortal Instruments 1 – La cité des Ténèbres

  1. Hello !

    Je suis totalement d’accord avec toi pour la traduction du titre en français, ça me rend dingue x) Idem pour le résumé français, il n’est pas du tout représentatif de la réalité.;. Je suis contente de les avoir lu en VO parce que je me dis que tout ça donne un aperçu de la traduction française, mais je me trompe peut-être ^^

    J'aime

    1. Salut !
      Je n’ai pas encore testé la VO (même si c’est prévu au programme ^^ ) mais non je pense que la traduction est bien, d’après l’avis de personnes ayant lu les 2, c’est juste le résumé qui est naze. J’ai remarqué que les citations/répliques les plus connues et étaient fidèlement transcrites par exemple .

      J'aime

  2. Je l’ai lu aussi récemment (comme quoi, t’es pas la seule à être en retard ;D) et franchement, je suis restée un peu sur le carreau. J’ai pas moult adhéré au style de l’auteure (pourtant lu en VO) et toutes ces explications m’ont un peu ennuyée. Surtout que je m’attendais à un truc qui dépotte de ouf (vu la foule d’avis positifs sur la saga) et j’ai été pour le moins déçue (la tristesse, je demandais qu’à l’aimer cette série moi !).
    Tu dirais que le deux est mieux que le un ?
    ~Kara

    J'aime

    1. Alors … je suis d’accord, comme tu as pu le lire dans la chronique, que la tonne de description est un peu difficile. Mais de mon côté, j’ai adhéré (à ma grande surprise!) au style de l’auteur grâce à l’humour et à l’action. J’avoue que le tome 1 je l’ai un peu lu à toute vitesse pour SAVOIR ce qu’il se passait après le film, et que finalement je me posait pas trop de questions.
      OUI carrément le 2 est meilleur ! Je n’en dis pas plus : ma chronique ne va pas tarder XD

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s