Journal de mon NaNoWriMo 2017

Jour 8 

Envie de faire un peu le bilan de l’expérience jusqu’ici.  En chiffres, voilà où j’en suis :

J8 stats

 

 

 

 

 

 

J8 badges

J8 stats détaillées

Je ne suis pas vraiment en retard, mais pas franchement en avance non plus, comme vous pouvez le voir à la ligne : « At this rate, You will finish on December 4 2017 » alors que je suis sensée « Finish » le 30 Novembre.

MAIS loin de moi l’envie de déprimer sur ce résultat car, comme c’est la première année que je participe vraiment au NaNo (l’an dernier j’ai plus trainé sur le site que vraiment écris) je suis déjà hyper fière d’avoir atteint le badge des 10 k ! (10 000 mots :O )

: Applaudissements : >> Merci, Merci

Donc à ce jour, même si je sais que je n’arriverais probablement pas aux 50 k dans les temps, (à cause du boulot), je suis super contente de mon avancée. Mieux que ça, je suis motivée, j’ai plein d’idées et plein de passages de mon histoire qui se bousculent dans ma tête un peu comme des gros ballons d’hélium, et j’ai hyper envie de les Libérer, Délivrer !

tumblr_o4upnit8k51ubfhlwo1_400.gif

Finalement le NaNo c’est presque TROP bien … cela fait quand même 3 jours que je ne fais plus grand chose d’autre … dans la vraie vie je veux dire, et ça me fais à la fois beaucoup de bien et un peu peur pour la suite : qu’est -ce que ça va donner à la reprise du boulot ? (Oui parce que là je suis en congés pour quelques jours). C’est l’ironie du sort : je vient de réussir l’exploit de me mettre à écrire l’histoire que j’ai dans la tête depuis des années, j’avance, je fais des recherches pour que ce soit hyper bien, et finalement c’est la réalité qui me rattrape en me tapant sur l’épaule en mode :

« Eh, vous là , va falloir arrêter tout de suite. Eloignez-vous de ce clavier … »

Alors pour l’instant je positive : il me reste aujourd’hui et demain pour écrire à fond ! Après, ce sera la gueule de bois … boulot, fatigue, quotidien, pluie, dodo … ce sera surement moins productif…

En fait le problème c’est que je n’arrive vraiment à écrire des choses intéressantes que lorsque je suis vraiment immergée dans mon histoire, isolée du monde. Concrètement ça donne moi sur mon canapé, la TV allumée pour me tenir compagnie (oui parce que les chats ça pionce dans son coin et ça sert à rien 😉 ), un plaid, des boissons chaudes à gogo et des gâteaux en quantité limitée, pendant qu’il pleut dehors … N’est-ce pas là, la description du bonheur ? :p

J’ai envie de vous faire part de mes découvertes jusqu’ici

  • c’est en écrivant qu’on trouve quoi écrire.

Je m’explique : En écrivant comme ça, sans se prendre la tête, car le but est d’avancer un maximum, on crée une sorte d’ébauche. Et c’est là que je me suis rendue compte que mon histoire pouvait finir un jour, que ce n’était pas si long que ça en avait l’air.

Aussi, en avançant dans les événements a priori sans importance, de nouvelles questions me viennent sur le passé/le pourquoi des choses et PAF je le note. Ainsi, l’univers s’étoffe tout seul. L’exemple le plus phénoménal c’est ce qui s’est passé hier soir : après 2h de recherches sur le thème qui m’intéressait (special thanks to Wikipedia), j’ai trouvé comment résoudre un sérieux trou dans mon intrigue ! Et ça, avant le NaNo, j’en étais incapable parce qu’au lieu de continuer à avancer en me disant « T’inquiète, tu vas trouver plus tard », eh bien je restais bloquée et frustrée et finissais par abandonner.

  • les personnages peuvent s’imposer et faire des choses qui surprennent leur propre auteur

J’avais déjà lu ça à plusieurs reprises s sur des blogs ou ailleurs, et je ne comprenais pas du tout ce que les auteurs voulaient dire. Voire je pensais que c’était complètement faux… En créant des personnages à partir de 0, j’avais peur qu’ils sonnent faux, qu’ils soient creux. Mais finalement, ils créent leur personnalité eux-même au fil des mots : plus j’écris, plus ils me surprennent ! Non mais c’est fou ce truc. C’est presque de l' »écriture automatique », j’écris parfois sans vraiment avoir conscience du contenu, je laisse simplement aller mon imagination. Et quand je regarde le résultat : ça marche !

C’est ça le mot d’ordre, c’est ce qui m’a débloquée dans l’écriture : me laisser aller.

Ce sera tout pour aujourd’hui,

XoXo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


6 réflexions sur “Journal de mon NaNoWriMo 2017

  1. Je suis d’accord avec tes découvertes. Plus on écrit et plus ça devient facile : on est plus « imprégné » de son histoire, du coup notre cerveau fait des connexions plus facilement. Et oui, parfois les personnages sont fourbes et incontrôlables 😉
    Bravo pour les 10k ! Moi, je pense que tu peux encore y arriver 😉 Mais comme je le disais dans mon article, c’est à toi de te fixer les objectifs qui te conviennent bien sûr. En tout cas je trouve ça génial que ça te plaise autant ! ça fait toujours plaisir de voir les autres auteurs s’éclater dans l’écriture. Parce que bien sûr, il y a aussi des jours sans, donc je pense qu’il faut profiter à fond des périodes où ça carbure

    Aimé par 1 personne

  2. C’est un très beau départ ! Ta semaine a été productive, et tu décris très bien ce que l’on vit quand on se décide, enfin, à écrire. Je fais partie de ces personnes qui ont beaucoup de mal à se lancer, mais une fois qu’on y est on se demande pourquoi on trouvait ça si effrayant !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s